top of page

Disparitions

 inquiétantes

En France, tous les ans, c'est près de 70 000 personnes qui disparaissent. Sur ces 70 000 personnes, 50 000 sont des enfants, soit 1 enfant toute les 10 minutes.

La plupart de ces disparitions sont des fugues, des enlèvements parentaux ou des disparitions volontaires. Cependant 10 000 cas de disparition inquiétante restent non élucidés tous les ans.

En matière de disparition, quelque soit sa nature, les premières 48 H sont décisives. En France, une personne majeure est libre de disparaitre et de ne pas rentrer en contact avec ses proches si elle ne le désire pas. Pour qu'une enquête soit ouverte par les forces de police, la disparition d'un proche majeur doit être jugée inquiétante. Sans signe montrant que la personne disparue est en danger, aucune enquête officielle ne sera ouverte et vous devrez retrouver la personne par vos propres moyens. (www.service.public.fr)

La Recherche dans l'Intérêt des Familles (RIF) a été supprimée le 26 avril 2013.

Concernant la disparition de mineurs, les cas de disparition inquiétante sont rares. Le plus souvent, ce sont des fugues dont il est question et le mineur revient de lui-même. Même si la disparition inexpliquée d'un mineur est une situation d'urgence, les services de police ou de gendarmerie n'interviendront que si la disparition est jugée inquiétante.

Dans les affaires de personnes disparues, que ce soit un adulte ou un mineur, le temps joue contre nous et ce délais de 48 H est vite dépassé. L' agence EVIDENCE-DETECTIVE-PRIVE, de par sa formation et son expérience, s'attachera à retracer les dernières heures voir les derniers jours avant la disparition. Nous établirons ensuite un plan de recherche qui nous permettra de remonter petit à petit le fil du temps et de nous rapprocher de la personne disparue.

L'intervention de l'agence EVIDENCE-DETECTIVE-PRIVE n'interfère pas dans les investigations de la police ou de la gendarmerie. Vous devez donc dans tous les cas contacter les Forces de police. Notre action n'est qu'un complément dans les recherches en cours ou si les recherches engagées n'ont pas été fructueuses.

70 000 disparitions par an...

bottom of page